De Saint Jean Pied de Port à Roncevaux… maintenant! (février 2017)

Facebooktwittergoogle_plus

A Saint Jean Pied de Port, le nombre de pèlerins augmente doucement. Pour le moment, tous passent par Valcarlos car la voie haute par les sommets est toujours fermée… On le sent, la saison des pèlerinages est sur le point de commencer!

Et si dans cet article, je vous emmenais faire un tour pour patienter? Partons sur les Chemins entre Saint Jean Pied de Port et Ronceveaux… par Valcarlos et par les sommets!

 

Croix thibaud saint jean pied de port roncevaux

Sur la route haute, le Chemin quitte la route et s’enfonce dans la montagne

 

De Saint Jean Pied de Port à Roncevaux par Valcarlos

En ce moment, cet itinéraire est le seul à être légalement ouvert sur toute sa longueur. Je longe d’abord la Nive d’Arnéguy, jusqu’à Arnéguy et Valcarlos. La route en lacets s’élève ensuite jusqu’au col d’Ibañeta, avant de redescendre sur Roncevaux. Malgré l’hiver, je dépasse quelques pèlerins en plein effort pendant toute la montée!

Roncevaux est bien calme: peu de pèlerins et peu de visiteurs…

vallée Valcarlos col Ibaneta

Vue sur la vallée de Valcarlos depuis le col d’Ibañeta

Valcarlos Camino pilgrim sign

Panneau de Compostelle sur la route de Valcarlos: pèlerins devant!

Valcarlos

Arrivée à Valcarlos

Valcarlos pelerin vers Roncevaux

Pèlerins sur l’itinéraire de Valcarlos

collégiale Roncevaux

La collégiale de Roncevaux… au grand calme!

Roncevaux église

L’eglise de Roncevaux sous un soleil d’hiver

 

De Saint Jean Pied de Port à la croix Thibaud

Avant même de quitter Saint Jean Pied de Port, des panneaux me rappellent que l’itinéraire par les sommets est fermé. (Jusqu’au 31 mars! 😉 ) La route est d’ailleurs barrée quelques kilomètres plus loin… Les gens du coin m’ont assurée que la route est praticable en voiture: c’est parti!

Je m’élève tranquillement jusqu’à l’auberge d’Orisson, encore fermée pour le moment. La route serpente sur les flancs de la montagne: nous atteignons la vierge de Biakorri puis, un peu plus loin, la croix Thibaud. Le Chemin qui s’éloigne de la route m’invite à le suivre sur son sentier, mais je m’arrête là pour aujourd’hui. Entre les névés, la fumée et le brouillard, je ne suis pas très tentée. Et ça ne serait pas très prudent de toute façon!

Fermeture compostelle panneau

L’itinéraire vers Roncevaux par les hauteurs est toujours fermé…

Route barree Saint jean pied de port roncevaux

Petit rappel à quelques kilomètres de Saint Jean Pied de Port: la route est ble et bien fermée!

saint jean pied de port roncevaux vers orisson

Vers Orisson, la montagne à travers la brume

Orisson

Pas un chat au refuge d’Orisson, toujours au repos pour le moment…

Vierge Baikorri

La vierge de Baikorri, solitaire dans la montagne pour 1 mois encore

Croix Thibaud

A la croix Thibaud, le Chemin quitte la route pour les sentiers montagnards

 

 

Et sur les 2 Chemins, brume, neige et écobuage!

Au Pays Basque en ce moment, le temps peut être brumeux… à n’y pas voir très loin devant soi! Heureusement, la brume était assez légère pour ma balade.

Une fois en altitude, les risques de neige sont encore importants. Depuis quelques semaines, le redoux n’a laissé que névés et congères (amas de neige). La voie semble libre, mais la prudence est de mise!

Enfin, la tradition de l’écobuage (brûlages pastoraux) rend les randonnées assez désagréables. Tant qu’on observe les feux de loin, ils peuvent être jolis. Mais il suffit d’être sur la zone de brûlis ou d’être sur le passage de la fumée pour penser le contraire! Sur l’itinéraire haut du Chemin, la végétation brûlée, la fumée compacte et l’air irrespirable m’a finalement fait faire demi-tour… C’est une bonne chose que les feux seront terminés quand le Chemin ouvrira à nouveau!

névés brume fumée écobuage

Montagne basque entre neige, brume et fumée pour la fin de l’hiver, sur la route haute après Saint Jean Pied de Port

saint jean pied de port roncevaux brume

Sur les hauteurs, la vue est voilée par la brume…

Névé écobuage brume pays basque

Névés tâché de suie dans la brume

Ecobuage Compostelle

Après l’écobuage, sur le Chemin entre Saint Jean Pied de Port et Roncevaux

brume fumée écobuage compostelle

Grâce à la forte odeur de brûlé, aucun doute! Pas de brume, mais de la fumée d’écobuage!

Ecobuage pays basque

L’écobuage au Pays Basque, un spectacle quand même magnifique… de loin!

J’espère que vous avez aimé la balade! A bientôt sur les Chemins! 😉

 

 

Ce article est également disponible en English.

Facebooktwittergoogle_plus

13 Commentaires

  1. RandyKP

    Ce sera toujours un plaisir de vous lire ( et les autres aussi) car j’attaque (en novice) ce pèlerinage en mai au départ de mon domicile ( Walcourt – Belgique)…!…via Vezelay et St J PdP…en 3 saisons de 900km.
    En vous lisant, je suis déjà sur la route…!
    RandyKP

    Répondre
    1. Marion (Auteur de l'article)

      Merci! Un départ de chez soi, super! Il faudra peu avant de ne plus être un novice: vous serez un vrai pro (et vu comme tel!) une fois arrivé à Saint Jean Pied de Port 🙂 Mai sera vite là… Buen Camino!

      Répondre
  2. Denis G.

    Merci pour cette balade!

    Répondre
    1. Marion (Auteur de l'article)

      Avec grand plaisir! 🙂

      Répondre
  3. jean louis Aspirot

    Il faut être précis: la route des Ports de Cize est femée à la circulation automobile, sinon c’est une effraction et votre assurance ne vous couvre plus; A pied , selon la loi Française, la montagne est libre d’accés, mais vous pouvez être quand même poursuivie au titre du non respect des régles de sécurité, que l’ on vous a forcement signifié à notre accueil. pour la partie Navarraise du parcours, le chemin est fermé administrativement par un decret du Govierno foral de Navarra, cela veut dire que les secours sont payants ( 1400€ l’helico+dédommagement pour chaque sauveteur, éventuellement une amende infligée p ar la guardia civil ( juqu’à 12000€!!!!) autrement dit ça peut faire mal au portefeuille!!!!! l’année derniére 6000€ pour une Bresilienne! en 6 ans 5 decés c’était trop il fallait agir. Bref ecoutez ce que l’on vous dit à l’accueil des pèlerins de St Jean, montez à Roncevaux pas la voie basse d’Arneguy Valcarlos, il serait trop bête de terminer son chemin à l’hôpital de Pampelune, voire pire…….Jean Louis ( secrétaire général des Amis du chemin de St Jacques en PA)

    Répondre
    1. Marion (Auteur de l'article)

      Etant du coin, mon choix de me promener jusqu’à la croix Thibaud (et pas plus loin) était réfléchi et conscient. Comme dit dans l’article, la voie haute du Chemin est officiellement fermée: le lien proposé mène à un article plus détaillé sur le sujet. Ceci étant dit, merci d’avoir reprécisé la nature de la fermeture de la voie haute! 🙂 Je vous rejoins bien sûr dans l’appel aux pèlerins allant à Roncevaux de passer par la voie basse… après s’être rendus à l’office des pèlerins! Buen Camino! 🙂

      Répondre
  4. casties

    saint jean pied de port Roncevaux est ce vraiment tres dur et peut on couche au milieu du parcours

    Répondre
    1. Marion (Auteur de l'article)

      Bonjour Paul,
      « Dur » est assez relatif… Cette partie du Chemin traverse les Pyrénées, c’est de la montagne. Donc oui, c’est dur car ça grimpe: la montagne n’est pas plate et y marcher demande un certain effort. En même temps, il ne faut pas se faire une montagne de cette étape (sans rire! 😉 ): le dénivelé est majoritairement doux, avec même quelques beaux faux-plats. Il y a bien quelques raidillons, mais l’étape dans son ensemble est agréable et tout à fait faisable. Une grande partie des pèlerins qui commencent à Saint Jean Pied de Port n’a jamais marché auparavant et s’en sort sans soucis! 🙂
      Il est possible de couper le parcours en s’arrêtant à Honto (Ferme Ithurburia, +5km après Saint Jean Pied de Port), à Kayola (+8km après SJPdP) ou Orisson (+9km après SJPdP). Si vous souhaitez faire étape dans ces lieux, je vous recommande de réserver votre nuitée. Enfin, après Orisson, plus d’hébergement possible, à moins de camper dans une cabane (il y en a 2 avant Roncevaux) ou dehors!

      Répondre
      1. casties paul

        merci beaucoup

        Répondre
  5. Yvan

    J’adore votre humour second degré Marion 😘

    Répondre
  6. johana

    Bonjour Marion et merci pour ton site qui donne envie de prendre le chemin !

    Je compte aller à Compostelle en commençant du puy en velay et attaquer après le camino francès. Je suis très motivée ! En tant que novice, une chose m’inquiète sur la partie saint jean pied de port/ Ronceveaux, c’est les fameux « dénivelés. J’ai le vertige et j’ai peur que cela me pose problème. Sont-ils vraiment escarpés ? donnant sur le vide ?
    Merci d’avance de ta réponse

    Répondre
    1. Marion (Auteur de l'article)

      Merci Johana pour ton message 🙂 Je vais continuer de mon mieux à raconter les Chemins!
      Tu as un beau projet, je te souhaite de le mener à bien. L’étape de Saint Jean Pied de Port à Roncevaux est une étape de montagne et par conséquent, effectivement, ça grimpe! En 20km, on passe d’environ 200m d’altitude à 1430m pour le point le plus haut. Il y a des moments plus raides que d’autres, mais globalement, les pentes ne sont pas très escarpées. Pas besoin d’équipement particulier, juste des mollets en état de marche et de la persévérance en stock. Ce que tu as l’air d’avoir!
      Je devine qu’en parlant de vide, tu imagines des sentiers très étroits à flanc de montagne? Il n’y a pas de passage de ce genre sur cette étape et à moins qu’il soit vraiment très prononcé, ton vertige ne devrait pas être un problème. Les 3/4 de l’itinéraire se font sur une petite route (qu’on voit sur les photos), puis sur des sentiers plus ou moins aménagés. Dans tous les cas, tu auras la possibilité au besoin de t’éloigner du vide et rester côté montagne, car le chemin est toujours large. Si tu es comme moi et que les descentes un peu raides ne t’inspirent pas confiance, préfère finir l’étape en choisissant l’option qui passe par le col d’Ibañeta. A droite à l’intersection après le col, mais ça tu as le temps d’y arriver avant d’y penser. L’office des pèlerins à Saint Jean Pied de Port t’en parlera lors de ton passage dans le village.
      La majorité des pèlerins commencent leur Chemin à Saint Jean et donc par cette étape. Puisque tu arriveras du Puy, te ne seras plus une novice depuis longtemps! Tu auras déjà parcouru autant de kilomètres qu’ils s’apprêtent à faire… Je parie aussi qu’une fois terminée, tu trouveras même que cette étape ne mérite pas toutes les angoisses qu’on se fait à son sujet! Il n’y a aucune raison que ça ne se passe pas bien pour toi 🙂
      En attendant de partir, bonne préparation à toi!

      Répondre
      1. johana

        Bonsoir Marion et merci, tu me rassures ! Je pense aussi qu’après avoir plus de 700 km dans les pattes, j’affronterai plus aisément ce tronçon. Je pense que tout est dans le mental, parce que mon vertige – quand il me prend – peut carrément me bloquer.
        Oui c’est effectivement l’idée des sentiers à flanc de montagne que je redoute mais si tu me dis qu’il n’y en a pas, je te crois sur parole^^
        Merci pour le col Ibaneta que je prendrais je pense, j’espère juste m’en souvenir sur la route ah ah !

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.