LE Chemin est en réalité… de multiples Chemins!

Facebooktwitter

Le Chemin de Compostelle n’est pas unique, il est composé de multiples itinéraires différents! Bien sûr, les vétérans de Saint Jacques le savent très bien et certains me diront sûrement que je défonce une porte ouverte.
Mais c’est oublier que parfois, les pèlerins tous neufs ne le savent pas, eux! C’était mon cas quand j’ai commencé à préparer mon tout premier pèlerinage. Et je suis convaincue que c’était le cas aussi pour plein de pèlerins maintenant aguerris.

Dans cet article, arrêt sur le moment où on réalise que LE Chemin est en fait DES Chemins!

Un aperçu du Chemin et de ses 1001 itinéraires
Souvenirs de ma découverte de cette évidence
Et devant ces multiples options… que faire, que choisir?!

Le Chemin ou les Chemins de Compostelle? - Photo: Federacion española del Camino de Santiago

Un aperçu du Chemin et de ses 1001 itinéraires

Voyons donc un peu quels sont ces multiples Chemins de Compostelle! 🙂

Pour commencer, une carte d’Europe proposée par la Fédération Espagnoles des association jacquaires:
Un aperçu de l’ampleur du réseau des Chemins de Compostelle… même si même là, il en manque encore plein!

Et une petite galerie des Chemins dans une sélection de divers pays:

La plupart des pays possèdent une association nationale qui s’occupe de l’ensemble des Chemins.
Dans les pays ayant un grand nombre d’itinéraires, il y a le plus souvent des associations locales. Régionales, provinciales, départementales, municipales, selon le découpage administratif existant.

Quand vous aurez choisi votre prochain Chemin, ces associations sont d’une grande aide pour faciliter les préparations. Pensez à contacter la plus proche de chez vous! 😊


Souvenirs de ma découverte de cette évidence

Saint Jacques n’est pas entré par surprise dans ma vie, j’ai toujours entendu parler de son pèlerinage. Des histoires et des récits très romantiques d’un périple un peu mystique, qui me laissaient rêveuse et envieuse.
Et puis un matin, 💥 PAF! 💥 L’appel du Chemin. Je me suis réveillée en étant certaine que dans l’année, j’arriverai moi aussi à Compostelle. En partant de chez moi, seule, à pied et en une seule fois. Hé non, pas de demi-mesure!
Restait à préparer le périple: Strasbourg-Santiago… Avec zéro connaissance réelle du Chemin et zéro expérience en rando (mais ça, c’est une autre histoire)

Au commencement était un Chemin Unique…

Dans mon esprit, j’allais fermer ma porte à clé et tracer mon propre itinéraire jusqu’à enfin rejoindre LE Chemin qui me mènerait droit à Compostelle.
Mes souvenirs de mes conceptions de l’époque sont un peu flous… Mais à mon tout début, ce fameux Chemin unique ressemblait à un itinéraire sans forme ni étapes, flottant d’un approximatif centre de la France jusqu’à Santiago.
Le tout mis bout-à-bout a sûrement dû ressembler un peu à ça dans mon esprit:

LE Chemin de Compostelle dans mon esprit de pèlerine débutante 🐣😄
Carte: Marion, Santiago in Love – CC BY-SA-NC

Et puis, j’ai commencé mes recherches. Et là…

Oh oh…! L’a priori révélé

Il était une fois, une époque où internet n’était pas encore très accessible… et bien moins bien fourni qu’aujourd’hui. Mes premières recherches, je les ai donc faite à la bibliothèque. 👵 Et là…
Même sans les 3 110 000 résultats en 0,70 secondes de l’ami internet, je me suis vite rendue compte (en 1min chrono) que LE Chemin était loin d’être LE Chemin. Au contraire, il y avait PLEIN de CheminS, qui partaient de partout! 🤯
Mon livre m’en a mis plein la vue! De multiples itinéraires en France, de multiples itinéraires en Espagne… Et même de multiples itinéraires en Belgique et en Suisse! Et puis, parmi tous ces Chemins en France, j’ai aussi découvert qu’un itinéraire déjà tout bien tracé passait à Strasbourg.

Waouhhh!!! Arriverez-vous à voir les différences entre le Compostelle de mon imagination (carte prédédente) et le Compostelle réel, sur cette carte? 😂
Carte: Partir à Compostelle, L. Denis, Edition du Vieux Crayon 2006

Finalement, le “Chemin unique” de mon imagination était bien loin de la réalité!
(Et il ressemblait de très près aux itinéraires de la Voie du Puy et du Camino Francés. Avec le recul, c’est sans surprise: ce sont les Chemins les plus connus et parcourus en France et en Espagne! Mais ça autrefois, je ne le savais pas encore ☺️)

Bref, tout ça m’a un peu médusée, c’est le moins qu’on puisse dire… Vous êtes-vous déjà retrouvé dans un rayon supermarché, assommé et fatigué par le choix trop varié qui s’offre à vous pour une simple boîte de pâtes ou de sardines (ou autre)? C’est un peu le même sentiment qui m’a saisie devant ces multiples itinéraires de Compostelle. Que faire, que choisir???
Franchement, à ce stade à l’époque je me suis sentie un peu perdue! Trop d’info tue l’info… Hé bien sur le coup, pour mon cerveau jusque-là “mono Chemin”, il y avait trop de Chemins à disposition!

Qu’à cela ne tienne!

Heureusement, l’effet de surprise a été momentané. Une fois passé, je me suis tout simplement retroussé les manches. Je me suis un peu informée sur les différents itinéraires. Pas dans les détails, mais assez pour avoir une idée générale de mes options.

Et puis j’ai tout simplement inventé mon Chemin, en me basant sur des éléments pratiques et mes préférences personnelles.

D’un Chemin unique à des Chemins multiples… à un Chemin personnalisé!
Carte: Marion, Santiago in Love, CC BY-NC-SA

Je partais donc forcément de Strasbourg. En France, Vézelay me parlait plus que Le Puy mais cette voie me faisait vraiment dépasser le temps que j’avais à disposition. J’ai donc choisi de passer par la voie du Puy, malgré sa fréquentation plus importante. Ce choix a également défini mon itinéraire en amont, qui est finalement passé par Cluny.
En Espagne, ma priorité était d’éviter la surpopulation du Camino Francés à tout prix. J’ai donc été heureuse de découvrir qu’il existait l’alternative du Camino del Norte! Comme je voulais vraiment passer les Pyrénées par l’étape Saint Jean Pied de Port-Roncevaux, j’ai décidé d’aller jusqu’à Pampelune et de joindre San Sebastian en bus (ça a finalement été en stop, toute une aventure!).
J’avais prévu de continuer le Norte par la côte, pour rejoindre le Camino Francés le plus tard possible. C’est en cours de route que j’ai fini par opter pour le Camino Primitivo. Je ne me souviens plus exactement pourquoi…
Enfin, en découvrant le Camino a Fisterra-Muxia et sa belle symbolique lors de mes préparatifs, il m’est paru évident que je ça serait ainsi que se finirait mon pèlerinage.

C’est ainsi que mon premier pèlerinage a pris forme!

Il y a une légère différence, vous ne trouvez pas? 😉


Et devant ces multiples options… que faire, que choisir?!

Peut-être avez-vous un jour été surpris par le nombre de Chemins de Compostelle. Peut-être pas… Quoi qu’il en soit, vous avez forcément été confronté tôt ou tard au choix de l’itinéraire à prendre pour un futur pèlerinage!

Pour certains, nul besoin de se creuser la tête, ce choix tombe parfois sous le sens. Par exemple, parce qu’on veut partir d’un point précis ou qu’un itinéraire en particulier nous attire.
Mais souvent, ce n’est pas si simple… Un grand nombre de pèlerin hésite, doute, a peur de se tromper, de s’engager dans une aventure trop difficile, de manquer un “incontournable” ou encore de louper leur expérience en choisissant le “mauvais” Chemin.

Si vous êtes dans ce cas, voici quelques suggestions pour vous aider à trouver votre prochain Chemin:

  • Si un Chemin en particulier vous appelle, faites-vous confiance! Un attrait mystérieux pour un itinéraire plutôt qu’un autre, ça ne s’explique pas… Surtout avec la tête! Mais à mon avis et de mon expérience, une telle attirance a forcément une raison. Même si celle-ci ne nous sera dévoilée que bien plus tard, ou pas dévoilée du tout. Compostelle possède une dimension qui nous échappe… Vous-même avez une dimension qui échappe à la raison mais qui est porteuse de sens. Faites confiance à Saint Jacques, faites vous confiance!
  • Il n’y a pas de “mauvais” Chemin. Quel que soit votre choix final d’itinéraire, vous vivrez une expérience qui en vaudra la peine. Même si celle-ci est “mauvaise”! Car il y a toujours quelque chose à tirer d’un séjour sur Compostelle 😉
  • N’importe quel Chemin sera parfait pour un premier pèlerinage. Les pèlerins francophones se conseillent souvent de privilégier la Voie du Puy pour un premier départ. Chez les anglophones, c’est le Camino Francés. Alors certes, ces 2 itinéraires ont des atouts qui peuvent rassurer les primo-pèlerins. Mais les autres Chemins font d’aussi bonnes premières expériences! Si vous voulez prendre d’autres itinéraires que ces 2-là pour votre premier pèlerinage, c’est tout à fait possible!
  • Faites vos choix en toute connaissance de cause. Tout Chemin est bon à prendre mais tous les Chemins ne prennent pas de la même manière! Chaque itinéraire est unique, avec une série de caractéristiques qui lui est propre. Pour certains aspects pratiques, il vaut mieux savoir à quoi s’attendre avant de partir…
  • Si vous avez des contraintes, faites de votre mieux pour qu’elles ne vous empêchent pas de réaliser votre projet. Si vous devez compromettre sur des détails… ce n’est pas grave! Votre expérience n’en sera pas diminuée pour autant!
  • Si vous hésitez entre plusieurs Chemins, voyez avant tout ce qui se passe en vous. De nos jour, on va trop facilement demander aux autres ce qu’on devrait faire et penser… C’est triste! Donnez-vous du temps, prenez le temps “d’entendre” ce que vous vous dites “en dedans”. Le plus souvent, la réponse aux choix qui s’offrent à nous est déjà là, en nous… on ne sait tout simplement pas l’entendre!

Et vous? Aviez-vous un jour l’idée que LE pèlerinage à Compostelle n’était qu’un seul Chemin?
Comment avez-vous réalisé qu’il y avait en fait de multiples Chemins de Compostelle? Choisir votre itinéraire a-t-il été compliqué? Qu’est-ce qui a guidé votre choix?

Racontez-nous dans les commentaires! 🙂

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.