6 Chemins de Compostelle insolites… mais vrais!

Facebooktwitter

Connaissez-vous les moyens “acceptables” d’arriver à Santiago et d’obtenir la Compostela? A pied, à cheval, en vélo. Bravo! 👍 Mais que savez-vous des moyens plus insolites de se rendre à Saint Jacques?

Il est aujourd’hui possible de faire son pèlerinage par des moyens surprenants! Certains sont nés de la popularité récente de Compostelle et feront sans aucun doute lever quelques sourcils… D’autres sont ancrés dans l’Histoire et la tradition jacquaire malgré leurs aspects si peu ordinaires pour les jacquets d’aujourd’hui.

Dans cet article, découvrons des manières étonnantes de se rendre à Santiago! 😀

1. Camino à la “St James”

Commençons doucement, avec de l’insolite ancré dans l’Histoire. Pour cela, direction la Grande Bretagne ou l’Irlande!

caminos insolites - Kerry Camino Stamping Station - photo Dingle Gate Hostel
Une “station de tamponnage” sur le Kerry Camino, un des itinéraires irlandais qui permet aux pèlerins de commencer leur Chemin en Irlande
Photo: The Dingle Gate Hostel

Petite escale préalable sur un petit Camino galicien… Le Camino Inglés s’inspire de l’itinéraire que les pèlerins des îles Britanniques et des pays du Nord de l’Europe empruntaient pour se rendre à Santiago. Après avoir traversée les mers, ils débarquaient en Galice pour poursuivre et achever leur pèlerinage par les terres. Aujourd’hui, les pèlerins peuvent donc parcourir ce Camino depuis La Corogne ou Ferrol, respectivement à ~75km et ~115km de Compostelle.

Avec l’obligation moderne de parcourir au moins 100km pour obtenir la Compostela, les pèlerins sont bien obligés de partir de Ferrol, bien que ce port n’était pas le plus emprunté autrefois… Ce constat a conduit les pèlerins Irlandais et Britanniques à demander une exception à cette règle contemporaine.
En 2017, la cathédrale accepte que les pèlerins puissent partir de La Corogne et obtenir la Compostela, à condition de parcourir les 25km restant dans leur pays (et de le prouver)

Ainsi nait en Irlande le Celtic Camino! Comment ça marche? Le principe est simple: les pèlerins effectuent au moins 25km sur des itinéraires irlandais. Ils peuvent choisir de partir sur une voie de pèlerinage ou un simple chemin de randonnée.
Dans tous les cas, les pèlerins s’en vont munis de leur crédentiale de Compostelle, qu’ils tamponnent jour après jour. A la fin de leur parcours, ils prennent contact avec l’association jacquaire irlandaise, qui valide le début de leur pèlerinage et qui leur délivre un certificat de complétion, la Celtic Camino Compostela.
La suite est plus classique. Les pèlerins reprennent leur pèlerinage à La Corogne et empruntent le Camino Inglés jusqu’à Santiago. Ils ne leur restent plus qu’à présenter leur Celtic Compostela avec leur crédentiale pour obtenir la Compostela!
Le principe s’applique également dans d’autres pays, comme au Royaume-Uni par exemple. Dans ce cas, pas de validation ou de Compostela intermédiaire, mais le reste du principe est identique.

Tenté par un Camino irlandais ou britannique?
Pour en savoir plus (en anglais): Camino Society (Irlande) ~ Confraternity of St James (Royaume-Uni)

2. Camino sur l’eau

Un pèlerinage au gré des flots… Idyllique? Étrange? Comme évoqué dans à l’instant, le pèlerinage à Santiago ne se faisaient pas nécessairement par voie terrestre. Beaucoup de pèlerins effectuaient tout ou une partie de leur voyage par les mers!

Sail the Way - Navegantes Oceanicos
Sail the Way, un Camino maritime pour les pèlerins des mers
Photo: Navegantes Oceanicos

Fort de ce constat, l’Association des Ports de Plaisance du Nord de l’Espagne North Marina travaille à faire revivre une voie de Compostelle maritime. C’est ainsi qu’en 2016, le Camino de Santiago do Mar voit le jour. L’initiative est soutenue par la Galice et la cathédrale de Santiago: les “pèlerins de mer” sont considérés et accueillis à l’égal des “pèlerins de terre”.
Tout pèlerin peut ainsi effectuer son pèlerinage au départ d’un des vingts ports le long de la côte espagnole, ou même de celui de La Rochelle en France. Tout comme les pèlerins terrestres, ils se munissent d’une crédentiale, qu’ils font tamponner aux ports où ils font escale. Pour valider leur pèlerinage, 2 obligations: effectuer au moins 100 milles nautiques (~185km) et la dernière étape à pied.

Envie de naviguer en groupe? Chaque année, North Marina organise l’événement Sail the Way – Navega el Camino (Saint Jacques de Compostelle à la voile). Le pèlerinage s’étale sur 15 jours et réunit une trentaine de navires. Les pèlerins intéressés s’inscrivent pour joindre la flotte. Pas de bateau? Pas de souci! Il est aussi possible de tout simplement se joindre à un équipage.

Tenté par un Chemin les pieds dans l’eau?
Pour en savoir plus: Sail the Way

3. Camino sur l’eau (bis, mais plus sportif)

Certains vont me dire qu’un Chemin confortablement installé sur son bateau, ça manque d’effort physique. De courbatures, d’ampoules! Pour ces pèlerins, la solution existe. Comment allier pèlerinage maritime et effort physique? En allant à Compostelle à la rame pardi!

The Camino Voyage
The Camino Voyage: 5 artistes, 2.500km à la rame de Dublin à Santiago
Photo: The Camino Voyage

Partir du port le plus proche et ramer jusqu’à Saint Jacques, bonne idée non? Comme ces 5 artistes qui on fait leur pèlerinage en bateau traditionnel irlandais, de Dublin à Compostelle. L’équipage se compose d’un écrivain, deux musiciens, un artiste et un tailleur de pierre. Après avoir construit leur embarcation, ils lancent en 2014 pour un périple de 2.500km vers la France, puis le long des côtes françaises et espagnoles jusqu’à La Corogne, pour arriver en 2016 à Compostelle.
De leur aventure naîtra The Camino Voyage, un documentaire acclamé par la critique et primé à de multiples festivals de cinéma. (En anglais uniquement, malheureusement…)

Alors certes, une telle expédition n’est pas à la portée de tout le monde (quoique…!). Pour une aventure du même goût mais plus tranquille, pourquoi pas un pèlerinage en kayak? Farfelu? Et pourtant!

L’idée prend ses racines dans la tradition jacquaire et en particulier l’épisode de la Translation de l’apôtre. En effet, la légende raconte que le corps de saint Jacques serait arrivé en Espagne en bateau depuis la Palestine. Il aurait remonté les ríos Arousa et Ulla et accosté à Padrón avant d’être inhumé par ses disciples. La translation a toujours une grande importance dans l’estuaire, où une procession maritime a lieu chaque été pour célébrer l’événement.
Le Camino en kayak propose donc un itinéraire similaire sur le Camino del Mar. Le pèlerins-kayakistes remontent l’estuaire jusqu’à Padrón et marchent jusqu’à Santiago. 6 jours pour près de 80km en kayak et 25km à pied. Le certificat de complétion obtenu est un peu différent de la Compostela: il s’agit de la Translatio Xacobea. Spécifique à la Translation, elle est délivrée à Padrón sur présentation d’une crédentiale tamponnée, attestant d’un minimum de 40 milles nautiques (~75km) parcourues.

Tenté par un Camino à la rame?
Pour en savoir plus: The Camino Voyage: la page Facebook et le documentaire (pour les anglophones: pas de version française ni de sous-titres!) ~ Camino en kayak

4. Camino sur SOUS l’eau

Bateau, barque, kayak… Certains pèlerins trouvent que tout cela manque d’eau! Difficile de faire mieux, pensez-vous. Erreur! Cette fois-ci, partons sous la mer pour un Camino en plongée.

Caminos insolites - Camino de Santiagua
Une borne sous-marine pointant vers Compostelle, sur le Camino de Santiagua
Photo: Camino de Santiagua

L’idée vient d’un pèlerin passionné de la mer et des fonds marins. Enthousiaste et motivé à allier expérience du Chemin et plongée, il entraîne un petite équipe dans une aventure qui abouti peu à peu au Camino sous-marin de Santiagua.

L’itinéraire se composte de 21 étapes le long de la côte espagnole, entre Hondarribia (Irun) et La Corogne. Chaque étape est composée d’un tronçon en mer, avec sites de plongée, et d’un tronçon sur terre, à faire à pied. Une série de bornes dédiées marque le passage de cette nouvelle route, à la fois sous l’eau et sur terre. Les peregrinosub (pèlerin sous-marin) peuvent compléter leur crédentiale avec un carnet de plongée spécial Camino de Santiagua.
Une fois à Ferrol ou La Corogne, les peregrinosubs se transforment en simples peregrinos pour achever leur pèlerinage d’une manière plus classique et obtenir leur Compostela.

En 2019, une palanquée de 4 plongeurs inaugure l’itinéraire en effectuant l’ensemble du parcours. Partis le 25 juillet, ils auront fait 34 immersions pour 246 milles nautiques (455km) et 180km à pied. Il achèvent leur aventure 1 mois plus tard à Santiago, en tenue de plongée complète face à la cathédrale.

Cette nouvelle voie sous-marine est encore en cours de développement. Pour l’heure, les peregrinosubs intéressés doivent passer par l’équipe de Santiagua!
Le Camino est ainsi ouvert de juillet à septembre aux plongeurs initiés, sur inscription. L’itinéraire est divisé en 2 “packs” pour faciliter l’aventure: un séjour Pays-Basque/Cantabrie et un séjour Asturies/Galice. Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site et sur demande.
Pour obtenir la Compostela, attention! Rappelez-vous que le Camino Inglés au départ de La Corogne ne fait que 75km… A l’issue de votre Camino sous les mers, préférez partir de Ferrol pour valider vos 100km, avec votre crédentiale classique dûment tamponnée!

Tenté par un Camino sous-marin?
Pour en savoir plus: Camino de Santiagua

5. Camino sur rails

On a beaucoup parlé d’eau jusqu’à présent… Changeons donc un peu de paysage! Que dites-vous d’un pèlerinage en train à travers l’Espagne?

Les voyages en train, toute un philosophie! Pourquoi pas la coupler avec celle du Camino?

Le concept est né du programme Galicia a todo tren porté par la Xunta de Galice et la RENFE. Celui-ci a pour objectif d’allier tourisme en Galice et voyage “de luxe” en train. Plusieurs types de séjours sont proposés, autour d’une destination ou de thématiques.
En 2015, le premier Tren del Peregrino est lancé. Il fonctionne comme un séjour dans un hôtel… mobile. Les voyageurs bénéficient d’une cabine avec salle de bain privée, du petit déjeuner et de journées sont passées en excursions. Parmi les activités proposées, des étapes de Compostelle.

L’itinéraire du train et les Caminos proposés varient selon les années. Les premières éditions sont ainsi parties de Madrid, avec journées sur les Caminos Francés et Portugués. Les départs plus récent se font d’Oviedo et offrent de parcourir le Camino Inglés.
Par ailleurs, à l’origine, les étapes ne permettaient d’obtenir qu’un certificat de visite du sanctuaire. Elles sont à présent pensées pour que les pèlerins puissent être éligible à la Compostela.

Bien que mis à mal avec le Covid en 2020 et 2021, le Tren del Peregrino existe toujours! Une drôle de manière de faire le Chemin… mais une manière quand même! Alors, pourquoi pas passer une partie de votre prochain pèlerinage sur rail?

Tenté par un Camino en train?
Pour en savoir plus: Tren del Peregino

6. Camino sans Compostelle

Pour finir, voilà un Chemin de Compostelle… qui ne va même pas à Compostelle! Hé bien oui, je vous avais promis de l’insolite non? Direction les tropiques et le Camino de Gran Canaria!

camino insolites Camino de Gran Canaria - blog El Camino de Santiago desde Asturias
Le Camino de Gran Canaria, tellement insolite mais WAOUH! Majestueux!
Photo: 🙏 Blog El Camino de Santiago desde Asturias

La première fois que j’ai entendu parler d’un Camino de Santiago aux Canaries, j’ai trouvé ça ridicule. On invente des nouveaux tronçons de Saint Jacques tout le temps, mouais, bon… Mais sur une île si loin de Compostelle, où va-t-on! (Me suis-je dit)
Et puis, curieuse que je suis, j’ai fait quelques recherches. Bien sûr, devinez quoi? Santiago à Gran Canaria a en fait des racines jacquaires bien ancrées dans l’Histoire!

La présence d’un culte à saint Jacques aux Canaries remonte au Moyen-Âge. La légende décrit un navire espagnol pris dans une tempête et de son équipage sauvé grâce à la miséricorde de Santiago. Histoire vraie ou pas, le culte à saint Jacques s’installe en tout cas avec l’arrivée des espagnols dans l’archipel et s’y développe à travers les siècles.
Au XXe siècle, la renaissance de Compostelle en Europe gagne également les Canaries. Son principal sanctuaire à saint Jacques, l’église Santiago de los Caballeros, obtient des Papes de pouvoir célébrer “pour l’éternité” les années jacquaires avec les mêmes privilèges que Compostelle (indulgences plénières).

Le Camino de Gran Canaria est ainsi le fruit de toute cette Histoire… Reconnu officiellement comme un “Camino de Santiago”, il traverse l’île du sud au nord. L’itinéraire fait jusqu’à ~75 km avec un dénivelé important. Il est souvent proposé de le parcourir en 3 étapes, mais il est possible de découper son parcours autrement!
Le tracé officiel ayant été déterminé en 2020, ce Camino étant toujours en cours d’aménagement. Le balisage n’est pas encore finalisé et peut être absent sur certaines sections. Par ailleurs, il n’existe pas (encore) d’albergue de pèlerin. Pas d’inquiétude pourtant! Il existe de bonnes cartes et traces GPX et un certain nombre d’hébergements touristiques sont accessible aux pèlerins.
Tout comme pour les Chemins en Europe, les pèlerins de Gran Canaria peuvent se munir d’une crédentiale et la tamponner durant leur parcours pour obtenir un certificat de complétion. Pour ceux qui ne partent pas dans un but religieux ou spirituel, la crédentiale est remplacée par un “Carnet de bord du randonneur”.

Tenté par le Camino de Gran Canaria?
Pour en savoir plus: Jacobeo Galdar ~ Senderismo de Gran Canaria

Bonus: Camino… sans Camino!

Hé hé, bravo! Vous avez tenu jusqu’au bout 😉 Une dernière curiosité pour la route?

Après avoir le Camino qui n’allait pas à Compostelle, nous voilà à faire le Camino sans faire le Camino! Car oui, c’est bel et bien possible, c’est alors un Camino par procuration.

Caminos insolites - Compostela vicarie pro
Compostela par procuration: mention “Vicarie pro” suivie du nom de la personne à qui le certificat est dédié

Dans certains cas, rien d’amusant… Il est possible pour un pèlerin de faire le Chemin au nom de quelqu’un d’autre, si la personne est décédée ou malade par exemple. Cette démarche est officiellement reconnue par la cathédrale de Santiago.
Contrairement à ce qu’on voit dans le film The Way, la Compostela ne peut pas être délivrée au nom d’une personne absente. Le nom inscrit est celui du pèlerin qui a effectué le pèlerinage. Dans le cas d’un Chemin par procuration, une mention spéciale est ajoutée: “Vicarie pro + le nom de la personne”. Vicarie pro est tout simplement le latin pour “au non de” ou “pour le compte de”
Certains pèlerins font également cette démarche pour des institution ou des associations. Le nom ajouté dans la mention est alors celui-ci.

Une touche moins lugubre pour terminer! Savez-vous que le pèlerinage par procuration était très courant autrefois? Depuis le Moyen-Âge, certains décidaient d’envoyer quelqu’un pour réaliser le pèlerinage à leur place. Beaucoup de pèlerins ont ainsi été payés pour aller à Compostelle à la place de quelqu’un d’autre.
L’emploi de rêve, non? Gagner sa vie en faisant le Chemin! Hé bien, de manière assez surprenant, cela existe encore aujourd’hui. Bien peu fréquent, mais quand même!

Envie de dédier votre Chemin à quelqu’un?
(ou au contraire… d’envoyer quelqu’un marcher à votre place? 😉 )


Que pensez-vous de tous ces Chemins insolites?

Combien de ces types de pèlerinage connaissiez-vous? Êtes-vous tenté de partir par l’un de ces moyens? Ou avez-vous déjà fait un de ces Chemins?

Racontez-nous dans les commentaires! 🙂

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.