L’élément incontournable de votre équipement

Facebooktwittergoogle_plus

Choisir le juste équipement, un vrai-casse tête… Il y a tellement d’options, de choix, de recommandations et de choses à prendre en considération! Le pèlerin qui a l’habitude de randonner peut y trouver du plaisir, mais souvent, la tâche est un véritable cauchemar pour celui qui n’est jamais (ou peu) parti marcher…

Malgré tous les catalogues et les conseils qu’on pourra trouver, le plus important reste souvent caché. Connaissez-vous le facteur capital du paquetage idéal? Savez-vous quel élément incontournable vous aidera à trouver l’équipement parfait?

La réponse (surprenante?), tout de suite…

 

Évident, non?!?   ~   Mais alors, comment faire?   ~  Connais-toi toi-même et ton équipement deviendra parfait

equipement

 

Évident, non?!?

L’élément incontournable de votre équipement… c’est vous-même! Vous n’êtes dans aucun catalogue, certes. Et vous êtes noyé sous les recommandations et les conseils, sans aucun doute. Mais êtes-vous conscient que vous êtes la mesure qui vous permettra de choisir votre matériel avec justesse?

2015-chaussures

Autant de choix que de pèlerins!

Alors, oui, certains tests et retours d’expériences, certaines évidences réduisent largement le champs de possibilités. Oui, on pourra vous présenter, vous guider, vous suggérer, vous faire essayer et réessayer tel ou tel matériel. Mais personne ne pourra dire à votre place ce qui vous convient ou pas. Que ce soit pour les chaussures, le sac, les vêtements, les gadgets ou encore les guides, chacun a son avis, des préférences et des expériences personnelles à partager. Les pèlerins confirmés (et les randonneurs dans leur ensemble) sont souvent très enthousiastes vis-à-vis de leur matériel quand ils en sont ravis. Ou très négatifs s’ils en sont mécontents. Les vendeurs-conseil des magasins sont en général plus modérés et plus neutres. Dans tous les cas, ces « spécialistes » ont une grande influence sur les candidats-pèlerins et les choix qu’ils doivent faire. Pour le meilleur… et pour le pire!

Attention à garder à l’esprit que ce qui convient à l’un ne conviendra peut-être pas à l’autre! De même que chaque individu est unique, il n’existe pas deux équipements parfaitement identiques.

 

Mais alors, comment faire?

Ne pas s’y connaître mais ne pas trop se fier aux autres… rassembler son équipement semble devenir une affaire bien compliquée! Comment se sortir du problème? Encore une fois, vous êtes la solution! Voici 2 champs d’actions à explorer dès maintenant: d’un côté, augmenter ses connaissances du matériel de randonnée et de voyage. D’un autre côté, confronter les avis des plus confirmés pour se faire sa propre idée.

Auto-apprentissage théorique

D’un côté, être un débutant complet, ça ne dure pas longtemps. Avec quelques heures de recherches, chacun peut avoir une idée de ce dans quoi il s’engage et de comment s’y engager. C’est une connaissance théorique qui reste un peu floue et incertaine, mais c’est une connaissance quand même! Par exemple, connaître les principes de base de la randonnée comme le système de couches ou le remplissage d’un sac permet de se familiariser avec la discipline. De même, découvrir le matériel et ses particularités, comme les sacs de couchage avec leurs différentes formes, remplissages, utilisations selon les saisons; cela fait partie des savoirs élémentaires concernant son futur équipement. De nombreux articles, fiches, vidéos, magazines, livres, blogs, sites existent pour faire ses propres recherches et acquérir des bases de connaissances petit à petit. Le candidat-pèlerin peut ainsi passer de débutant complet à débutant initié!

Exemples de vêtements de pluie: fonction identique, variantes nombreuses, préférences choisies…

Etude froide des recommandations

D’un autre côté, rester objectif et garder un esprit critique est nécessaire face à la masse de conseils disponibles. Tandis que le pèlerin se fait une petite idée de ce que veut dire « randonner » ou « voyager à pied », il peut également demander conseil à des pairs plus confirmés que lui. C’est un excellent moyen de s’informer et de réduire le choix du matériel à disposition. Il est intéressant d’écouter les retours d’expérience et les recommandations, mais il ne faut pas tout prendre comme argent comptant. Les « experts » sont nombreux au retour de Compostelle, mais peuvent manquer de tempérance! N’hésitez pas à interroger les raisons d’une éloge ou d’une critique. Réclamez des précisions sur le contexte et la manière d’utilisation des produits décrits. Demandez ce qui a tant plu ou manqué. Ecoutez tout et son contraire avec intérêt, recoupez les avis. Cherchez ce qui vous correspond le mieux et trouvez le juste milieu qui vous conviendra.

 

Connais-toi toi-même et ton équipement deviendra parfait

Chaque personne étant unique, il faut de la patience et du temps pour arriver à constituer un paquetage parfait. Il n’y a pas de raccourci! Une fois les connaissances de bases acquises et le juste milieu des critiques trouvé, il ne reste plus qu’à faire des choix, des achats et tester l’équipement! Le maître-mot est plus que jamais « connaissance de soi« : sans être capable de définir précisément ses besoins, sensibilités et préférences, il sera impossible au pèlerin de trouver son équipement idéal.

2015-chaussure-a-son-pied

Prenez le temps de vous connaître et trouvez chaussure à votre pied!

Pour chaque élément de l’équipement, des questions spécifiques se posent. Le pèlerin doit pouvoir y répondre pour avoir une idée du matériel qui lui conviendra le mieux. Certaines portent sur la physiologie: sensible au froid ou au chaud; impératifs de santé; grand ou un petit buveur (d’eau!); etc. D’autres sur les sensibilités: un peu d’inconfort ou non; dormir avec du bruit ou non; laine, coton ou synthétique, etc. Ou sur le confort: dormir sans oreiller de temps en temps; vous passer de parfum; dormir par terre, etc. Sur les préférences: guides descriptifs ou avec une carte; 1 ou 2 bâtons; musique ou non;  etc. Les questions sont nombreuses, les réponses possibles encore plus… Plus celles-ci seront claires et franches, plus justes  et efficaces seront les acquisition de matériel!

Tout pèlerin ou randonneur ne cesse de se poser ces questions pour améliorer son paquetage. Toutefois, faire ses tous premiers choix reste délicat… Malgré ses recherches et les coups de pouces, le pèlerin manque de l’expérience du terrain pour faire un achat complètement réfléchi et adapté. Il est sage, si faisable, d’essayer divers types de matériel avant de se décider. Cela est plus ou moins possible dans les magasins: profitez-en et prenez votre temps! Enfin, s’il est évidemment conseillé de se procurer du matériel de qualité, il est inutile de trop investir dans ses premiers équipements pour autant. Attendez d’acquérir de l’expérience pratique: elle vous en apprendra énormément sur vous-même et vous guidera dans des achats pertinents.

Dans tous les cas, respirez! Constituer son paquetage fait partie intégrante du Chemin, même si ça peut être un peu stressant. Partir à Compostelle est une aventure qui vous révèle à vous-même… ce qui commence dès la préparation de l’équipement! Sans être encore partis, vous avez déjà commencé le voyage!

 

Et vous, pensez-vous que se connaître est essentiel pour choisir et préparer votre équipement? Qu’avez-vous appris sur vous-même grâce à votre recherche du matériel idéal? 😉

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.