Couper en deux Saint Jean Pied de Port-Roncevaux

Facebooktwittergoogle_plus

Couper en deux l’étape de Saint Jean Pied de Port à Roncevaux, pourquoi? Ascension des Pyrénées, vues splendides sur le Pays Basque alentours, troupeaux en libertés, sensations aériennes, excitation de passer en Espagne… Le tronçon fait l’unanimité: c’est une des plus belles étapes des Chemins de Compostelle! Mais si elle reste tout à fait faisable, c’est aussi une des plus exigeantes. Sa longueur, son dénivelé important, l’effort physique qu’elle exige, sans compter le stress du passage de la montagne, celui du premier jour en Chemin, la course aux lits ou la peur d’arriver trop tard… Pas vraiment le temps de flâner et cela diminue un peu le plaisir de parcourir cette étape!

Pourtant, il existe non pas un mais plusieurs moyens simples de la couper en deux pour pouvoir en profiter pleinement… Tout de suite, le point sur vos options!

 

Évidemment, les hébergements sur les itinéraires     ~     Moins connu, les services de navettes     ~     A réserver aux randonneurs confirmés, le bivouac     ~     Récapitulatif

Note: malgré les efforts pour tenir le site à jour, le Chemin évolue constamment… Les renseignements les plus à jours se trouvent toujours auprès des responsables des hébergements et services évoqués ici! (Dernière mise à jour juin 2018)

couper en deux

Évidemment, les hébergements sur les itinéraires

Cette possibilité est déjà bien connue. L’option de s’arrêter dans les hébergements situés entre Saint Jean Pied de Port et Roncevaux est retenue par un nombre toujours plus important de pèlerins! Cela est possible pour la voie haute à travers la montagne (route Napoléon) et pour la voie basse d’Arnéguy-Valcarlos (par la vallée).

!!! Attention !!! Si vous choisissez cette option pour couper en deux votre étape, assurez-vous que ces lieux soient bien ouverts à la période à laquelle vous y passerez! Également, vérifiez auprès des hôtes les informations données ici à titre indicatif. Enfin, ces arrêts étant de plus en plus sollicités. Pensez à réserver votre nuitée à l’avance, en particulier lors des mois des hautes saisons (mai et septembre).

Sur la route Napoléon, par la montagne

couper en deux hebergement orisson

Orisson, arrêt le plus connu pour couper en deux l’étape entre Saint Jean Pied de Port et Roncevaux

La ferme Ithurburia à Honto est la première option après Saint Jean Pied de Port qui permet un arrêt pour la nuit. Ouverte de mars à octobre, elle est à environ 5,5km (~1h30 de marche) du village. Elle propose hébergement et restauration et quelques autres services. Contact et réservations: Jeanne Ourtiague, jeanne.ourtiague@orange.fr ou 0033 559 37 11 17 ou 0033 680 53 00 46.

Le gîte Kayola se trouve un peu plus loin. Ouvert d’avril à octobre, il est à environ 7km (~1h45 de marche) de Saint Jean Pied de Port. Géré par le refuge d’Orisson, vous y trouverez un hébergement seulement. Possibilité de restauration à Orisson, sur réservation et en vous y rendant par vos propres moyens. Contact et réservations: refuge d’Orisson.

Le refuge d’Orisson est le dernier hébergement possible sur la route Napoléon. Ouvert d’avril à octobre, il est à environ 8km (~2h de marche) de Saint Jean Pied de Port et environ 1km après le gîte Kayola. Vous y trouverez hébergement et restauration et quelques autres services. Contact et réservations: refuge d’Orisson.

Sur la route basse, par la vallée

Préférez cet itinéraire de novembre à mars lorsque la route Napoléon est fermée ou d’avril à octobre si le temps est trop mauvais. Arnéguy est le premier arrêt possible sur cette variante. Aucune infrastructure dédiée aux pèlerins dans ce village situé à environ 8km (2h de marche) de Saint Jean Pied de Port mais plusieurs options d’hébergement et de restauration. Situés dans le bourg, l’hôtel Clementenia (ouvert toute l’année, contact: ehotelleclementenia@sfr.fr ou 0033 524 34 10 06) et la Maison Hargina (contact: 0034 948 79 02 00) sont les plus pratiques d’accès sans sortir du Chemin.

Valcarlos est la deuxième option d’hébergement sur la route basse, situé à environ 11,5km (~2h45 de marche) de Saint Jean Pied de Port. Le village offre diverses possibilités d’hébergement, de restauration et de services. La seule infrastructure réservée aux pèlerins est l’Albergue Municipal Turístico, ouverte toute l’année (contact: luzaide-valcarlos@wanadoo.es ou 0034 948 79 01 17). D’autres hébergements privés accueillent également les pèlerins: les Casa Rural Etxezuria, Erlanio, les Appartements Mendiola et la dernière option avant Roncevaux, la Casa Rural Navarlaz-Toki Ona (1km après la sortie du village, 300m hors-chemin).

 

Moins connu, les services de navettes

Voilà une option peu connue des pèlerins qui se lancent vers Roncevaux. C’est vraiment dommage, car c’est une manière facile de couper en deux cette étape! Ce service est le plus souvent disponible pendant la saison sur l’itinéraire de la route Napoléon… Comment ça marche?

navette

Les services de navette, pratique pour couper en deux votre étape!

Le premier jour, marchez de Saint Jean Pied de Port jusqu’à un point de rendez-vous donné. Une navette vous récupère et vous redescend au village, où vous repassez la soirée et la nuit. Le deuxième jour, reprenez la navette au village, qui vous dépose là où elle vous a récupéré la veille. Il ne vous reste plus qu’à finir tranquillement l’étape jusqu’à Roncevaux.

Différents transporteurs vous permettent d’organiser ces aller-retours. Certains sont des entreprises spécialisées dans le transport de pèlerins, comme Napoléon Compostelle ou Express Bourricot. D’autres sont des taxis qui proposent également leurs services pour Compostelle, comme le Taxi de l’Ostibarret, les Transports Nafarroa (contact: giteguill.lopepe@gamil.com ou 0033 675 78 36 23) ou le Taxi Maïtia (contact: maitiajeanbaptiste@gmail.com ou 0033 683 94 69 32).

Attention, tous ces transporteurs ne proposent pas les mêmes prestations! Les conditions, les points de rendez-vous et les tarifs diffèrent de l’un à l’autre. Renseignez-vous auprès d’eux pour connaître ces détails pour valider un service qui vous convient!

 

A réserver aux randonneurs expérimentés, le bivouac

Dernière alternative, la plus engagée (extrême diraient certains) pour couper en deux l’étape: dormir dehors en cours de route! Alors bien sûr, cette option n’est pas pour tout le monde. Ce qui vaut bien de commencer par une mise en garde!

Bivouaquer ne s’improvise pas sans un minimum d’expérience, de préparation et d’équipement adéquat. Cela risque de laisser de mauvais souvenirs au mieux; de (très) mal se finir au pire. Dormir dehors par mauvais temps, sans eau ou sans avoir de quoi rester au chaud (par exemple) devient vite désagréable voire dangereux! Peu de choses suffisent pour passer d’une expérience agréable à un situation de survie, ce qui n’est NI à rechercher NI positif. Le Chemin doit rester une expérience agréable et sécure, rien ne justifie d’y risquer votre santé ou votre vie. Préférez toujours une autre option, à moins de (vraiment) savoir ce que vous faites et dans quoi vous vous engagez en dormant dehors en montagne.

bivouac

Bivouac à la belle étoile, une belle expérience… à réserver aux habitués!

Maintenant que tout le monde est à l’aise avec l’idée de dormir dehors, voyons comment faire en pratique! Avant tout, veillez à être bien et correctement équipés. Je ne vais pas élaborer le sujet ici mais si vous ne voyez pas exactement ce que je veux dire par « bien et correctement équipés »… il serait mieux pour vous de choisir une autre option pour couper en deux votre étape!

Vous pouvez vous arrêter où vous le souhaitez tant que les règles du bivouac sont respectées. Si vous préférez un camp plus « civilisé », les abris situés entre la croix Thibault et Roncevaux sont de bonnes options. Le premier est une simple cabane de montagne et se trouve moins d’1km après la croix Thibault (soit ~15km après Saint Jean Pied de Port). Le second est le refuge d’Izandorre, tout aussi simple mais équipé d’un relais SOS. Il est situé à ~19km de Saint Jean Pied de Port. Petite piqûre de rappel pour finir, il est interdit de camper dans un rayon de 200m autour d’un point d’eau destiné à la consommation! Même si cela semble pratique pour la gestion de l’eau, oubliez la fontaine de Roland.

Encore une fois, préférez une autre option à moins d’être déjà un campeur expérimenté!

 

Récapitulatif des options pour couper en deux votre étape

Pour une étape estimée à ~27km; temps de marche indicatifs et arrondis vers le haut

De Saint Jean Pied de Port, à faire jusqu’à —–> Lieu de coupure —–> reste à faire jusqu’à Roncevaux

Sur la route Napoléon

5,5km / 1h30 —–> Ferme Ithurburia à Honto —–> 21,5km / 5h30

7km / 1h45 —–> Gîte Kayola —–> 20km / 5h

8km / 2h —–> Refuge d’Orisson —–> 19km / 4h45

12km / 3h —–> Vierge d’Orisson —–> 15km / 3h45

15,5km / 4h —–> Croix Thibault —–> 11,5km / 2h45

16,5km / 4h15 —–> 1er abri —–> 10,5km / 2h15

19,5km / 5h —–> 2e abri, refuge d’Izandorre —–> 7,5km / 2h

Sur la voie basse par la vallée

8,5km / 2h15 —–> Arnéguy —–> 18,5km / 4h45

12km / 3h —–> Valcarlos —–> 15km / 3h45

Buen Camino! 🙂

 

Ce article est également disponible en English.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.