5+1 astuces simples pour soulager ses pieds

Facebooktwittergoogle_plus

Les pieds sont les plus grands amis du pèlerin qui va en marchant. Pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour s’en apercevoir! Très vite, j’ai adopté de petits rituels simples et efficaces pour les chouchouter tous les jours.

Parce que d’un côté, mieux vaut prévenir que guérir: pourquoi attendre les problèmes quand on peut les éviter? Et puis, d’un autre côté, ils le valent vraiment bien: j’aime mes pieds et ils me le rendent bien!

Happy feet

 

N°1: enlever ses pieds du sol dès que l’occasion se présente

Nous sommes certes taillés pour supporter notre propre poids mais considérons un peu les faits. Comparé à un humain « naturel » qui gambade gaiement à longueur de journée, l’humain classique contemporain est assis à un bureau ou affalé dans un canapé la majeure partie de sa journée. Le temps cumulé sur ses pieds en fait assez ridicule. Il ne fait pas assez d’exercice avec ses pieds: même les sportifs les plus assidus ne font pas 6 à 12h de marche quotidienne. Beaucoup ont un peu (beaucoup?) de brioche: du poids corporel supplémentaire que les pieds ne sont pas sensés porter. Enfin, ceux-là et les autres n’ont pas l’habitude de porter leur maison sur leur dos: le sac de randonnée est un poids inhabituel et non-naturel que les pieds doivent gérer sans transiton du jour au lendemain.

Bref, autant de bonnes raisons de soulager de temps en temps nos pauvres pieds, qui s’en prennent plein la tête!

technique repos pieds jambes batons

Pieds en l’air, mains dans le chocolat!

L’idée consiste donc simplement à s’asseoir ou à s’allonger pour enlever le poids du corps de nos petits petons. Ils nous portent vaillamment toute la journée… un peu de répit de leur fait pas de mal! Et puis, une pause est toujours bienvenue, même si on a l’impression de ne pas en avoir besoin.

D’expérience, une telle pause fait un grand bien. Les pieds décompressent et reprennent très rapidement du poil de la bête. Ceux qui ont des bâtons peuvent les utiliser comme support en les plaçant sous les jambes (voir image) ou en les croisant (poignées sur les cuisses, pointes au sol, chevilles sur le bas des bâtons). Plus simple mais aussi efficace, s’asseoir en hauteur avec les pieds qui pendent ou par terre les jambes étalée, se mettre sur le dos ou à plat ventre les pieds en l’air. Le ridicule ne tue pas, et dans ce cas il fait même du bien: les pieds en redemandent!

 

N°2: Enlever ses chaussures lors d’une longue pause

Seriez-vous contents d’être compressés toute la journée? Enlever les chaussures et même les chaussettes permet aux pieds de se relâcher et de prendre l’air.

enlever chaussures

Balancez vos chaussures le temps d’une pause

Profitez du soleil pour sécher l’humidité et la transpiration des chausses et des pieds. Ce sera une bonne manière d‘éviter le jus de pied et les ampoules… et d’égaliser un peu votre bronzage. Une pause sans chaussures est aussi l’occasion pour inspecter les pieds, soigner les éventuels bobos ou changer un pansement. Et, parce que vous les aimez, prenez aussi un peu de temps pour offrir à vos meilleurs supporters un petit massage bien mérité! (voir n°5)

Seule exception personnelle à cette astuce, les jours de pluie. Je n’y trouve que des points négatifs. Pieds exposés à l’humidité; mains dans le jus de pied quand chaussures et chaussettes sont trempées; sensations désagréable de tout remettre; augmenter les chances d’avoir des ampoules… Bref, aucun intérêt de sortir le bout du nez des pieds les jours de pluie!

 

N°3: Passer ses pieds sous l’eau froide

bain pieds eau froide

Rassemblez votre courage et jetez vos pieds à l’eau

Aïe! Hé bien oui, parfois, il faut souffrir un peu pour se faire du bien! L’eau froide rafraîchit rapidement les pieds, soulage les douleurs par un effet (légèrement) anesthésiant, refroidit les échauffements, donne un coup de fouet à la circulation sanguine et dégonfle les pieds. Evidemment, personne ne se promène avec un bassine pour prendre un bain de pied à l’étape. Comment faire pour s’offrir tous les bienfaits d’un peu d’eau froide?

Hé bien, s’arrêter pour faire trempette en route.  Ce sera l’occasion d’une pause agréable, d’autant plus s’il fait beau et chaud. Alors bien sûr, sans les chaussures et les chaussettes! Sans rire, je les ai gardées une fois pour traverser une rivière… plutôt un mauvais plan! Prenez aussi garde à ce que l’eau soit accessible légalement en toute sécurité: les pieds méritent un rafraîchissement, mais ce n’est pas la peine de risquer les ennuis ou l’accident. Une fois bain de pied et pause terminés, assurez-vous de bien sécher vos pieds: pieds mouillés, pieds renfermés, pieds échauffés, pieds ampoulés!

Autres solutions, à l’étape. Pour bien faire les choses et avec luxe, demandez aux hospitaliers s’il n’y a pas un seau ou une bassine que tu pourrais utiliser. Sinon, profitez de la douche: commencez par un jet froid sur les pieds avant de passer au décrassage. Si le courage vous manque ou que la flemme vous gagne, utilisez au moins le temps que l’eau met pour arriver à température: c’est peut-être un peu court (quoique…), mais l’eau est souvent bien assez glacée pour donner aux pieds un bon coup de fouet!

 

N°4: Avoir du camphre à portée de main

Ou de l’arnica, de la gaulthérie, ou un autre moyen de soulager muscles, os et articulations. Il existe évidemment des produits chimiques à l’efficacité aussi fulgurante que la liste de leurs effets secondaires, mais comme je préfère les soins naturels, je me contenterai de parler ces méthodes. Alors, non, je ne suis ni médecin ni pharmacienne, mais il n’est pas difficile de se renseigner sur les super propriétés de ces substances naturelles! Comme pour tout médicament « classique », des précautions de base sont à prendre: choisir des produits de bonne qualité, vérifier le mode d’emploi, respecter les doses, etc etc….

Baume camphre

Mon baume au camphre: mes pieds en redemandent!

Camphre, arnica et gaulthérie sont donc les amis des pieds fatigués et/ou douloureux (et pas que: ça marche ailleurs aussi!) en agissant en douceur sur les muscles et les articulations. Ces plantes existent sous différentes formes et mélanges légers et faciles à transporter: homéopathie, huiles essentielles, baumes … à choisir selon les préférences. Des produits à l’action douce et respectueuse du corps, sûrs et efficaces! Tout cela se trouve sans problème dans les (para)pharmacies et les magasins bios. En ligne aussi, bien sûr, mais l’avantage des boutique, c’est qu’il y a possibilité de se renseigner sur place avec une vraie personne avant de faire ses achats.

Personnellement, j’emporte toujours un baume à base de camphre (qui comporte aussi bien d’autres ingrédients) et parfois de l’huile essentielle de gaulthérie. Je les utilise surtout en prévention, en massage (voir n°5) matin et soir. En journée également, si je ressens une faiblesse, des tensions ou des douleurs. Ça marche parfaitement pour moi!

Conseil bonus pour ce point, attention aux produits à base d’alcool! En mettre sur les pieds avant de mettre ses chaussures pour la journée, c’est échauffements et brûlures assurées! C’est l’expérience qui parle…

 

N°5: Se masser quotidiennement

Pourquoi?

Pas besoin d’être kiné ou réflexologue pour se faire un bon massage des pieds! Chacun est capable de se masser pour soulager un peu ses petons, à condition d’être assez souple pour les attraper. Un massage va avoir un effet relaxant sur les muscles et relâcher les tensions. Il va également délasser les pieds et leur redonner un peu de fraîcheur. Dans le cas de douleurs vives et/ou localisées, un massage plus intense et plus profond va aider à atténuer les maux et à prévenir les complications.

Massage pied

Un bon massage et ça repart!

En Chemin, je me masse tous les jours et plusieurs fois dans la journée. Le matin, un massage permet aux pieds de les réveiller et de les échauffer légèrement pour commencer la journée. Les muscles qui s’étaient un peu figés pendant la nuit sont ré-assouplis et plus disposés à se mettre en mouvement. En ce qui me concerne, c’est un rituel obligé du réveil: je bouge d’abord mes pieds puis je me masse une dizaine de minutes avant de sortir du lit, puis 2 minutes avant d’enfiler mes chaussures pour un départ zen et doux pour mes pieds.

En journée, c’est en fonction de l’humeur de mes pieds et des opportunités. Je profite des pauses sans chaussures (n°2) pour faire un petit massage, ou je prends 5 minutes pour me soulager en cas de douleurs.

Le soir, double rituel obligé encore une fois. Dès l’arrivée et la sortie des chaussures, je me masse une dizaine de minute. Les derniers kilomètres sont souvent les plus durs: ce massage permet de signaler l’arrivée, de soulager les tensions pour et de détendre les pieds pour profiter de l’étape. Enfin, action finale de la journée, un massage de luxe dans le lit avant de dormir. Avec du baume, je masse vigoureusement et en profondeur au moins 15 minutes. Massage relaxant et de prévention, avant de laisser la nuit leur apporter un repos bien mérité!

Alors, comment se masser les pieds?

Avec la pulpe des doigts et en particulier du pouce. Une main tient le pied et l’autre masse, mais n’hésitez pas à y aller à avec les 2 pouces! Occupez-vous de la plante du pied, mais aussi de son dos, de ses côtés et son talon, remontez jusqu’à la cheville. D’abord, effleurez la peau pour préparer les muscles, en augmentant la tension peu à peu. Frictionnez fermement, comme pour enlever une tâche tenace. Glissez le long du pied en appuyant, dans un mouvement lent et constant. C’est le moment d’aller en profondeur, en enfonçant un peu plus le pouce dans la chair. Enfin, n’oubliez pas les orteils, qui méritent leur part de chouchoutage: attrapez-les et faites-les rouler entre les doigts, frictionnez-les et glissez sur leur longueur avec fermeté.

Si vous sentez vos os, pas de panique, c’est normal! Si vous sentez un nœud ou une douleur sous vos doigts, posez le pouce dessus et pressez gentillement en faisant des petits ronds; augmentez doucement la tension jusqu’à soulagement. Contrairement à notre envie initiale de laisser la douleur tranquille, c’est le moment d’être ferme et vigoureux dans son massage: appuyer sur la douleur ne l’aggrave pas sur le long terme, elle la soulage!

Le plus important est de vous faire confiance pour sentir ce qu’il est juste de faire. Vos pieds sont à vous, ils font partie de votre corps et vous savez intuitivement comment en prendre soin!

 

Bonus: parlez à vos pieds, ils ont des oreilles!

Quel pèlerin n’a pas redécouvert ses pied en Chemin? Lequel peut jurer sans mentir de ne jamais leur avoir parlé? Contrairement au sentiment de folie et d’originalité qu’on pourrait avoir, tout le monde sur Saint Jacques parle à ses pieds, et c’est très bien comme ça! Compostelle est l’occasion de découvrir que nos pieds ont une personnalité qui nous étaient jusque là inconnue. Parler à son corps peut sembler idiot et sans utilité mais en réalité, c’est tout le contraire. Échanger avec ses pieds est une très bonne manière de comprendre ce qu’ils ont à dire, de savoir ce sont ils ont besoin, de savoir comment les aider et de les encourager (ou de les engueuler!). Pas nécessaire de parler pour ça car même en dialogue intérieur, les informations passent! Essayez, vous verrez!

 

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.